Association des Professionnels de Santé Amateurs de Vin
  • Bienvenue

LES VINS (4577)

Recherche

          Recherche avancée


Domaine : Jacquesson Cuvée : Cuvée n°729
Appellation : Champagne Millésime : NM
 
Après le premier essai de la "Cuvée n° 728" basée sur l’excellent millésime 2000 la maison Jacquesson était très attendue avec la sortie de sa "Cuvée n° 729" basée sur le délicat millésime 2001. En effet le choix courageux d’individualiser toutes les cuvées y compris le fameux BSA (Brut Sans Année) allait, dès la seconde version de la cuvée, se trouver confronté à un millésime médiocre. Le pari est réussi avec brio comme le démontre cette bouteille de la "Cuvée n°729" dégustée fin novembre 2004 lors de sa sortie sur le marché. 729 est donc basée essentiellement sur la récolte 2001, pour 58%, avec le renfort de vins de réserve des années précédentes, 38% de 2000 et 4% de 1999. L’origine des crus entrant dans l’assemblage est remarquable avec uniquement des premiers et grands crus provenant de la Grande Vallée de la Marne, la Côte des Blancs et la Montagne de Reims. Qui plus est seules les cuvées, les meilleurs jus pressés, sont utilisées. Une majeure partie des raisins a été vinifiée en foudres et les lies furent batonnées pendant trois mois, tout ceci contribuant à donner plus de complexité et de texture au vin. Faiblement dosée à six grammes par litre, c’est un peu plus que pour la "Cuvée n°728" qui l’était à quatre grammes et demi, cette "Cuvée n°729" dégorgée en juin 2004 se dévoilait sous une lumineuse robe dorée surmontée d’une belle mousse fine et active. Le nez, est vif, d’une grande finesse et demande encore du temps pour révéler toute sa complexité mélant fleurs, fruits rouges et agrumes. En bouche le vin, car c’est un vin comme tous les champagnes Jacquesson, possède un excellent équilibre et une belle fermeté de texture. Il exprime sa vinosité contenue avec grâce et pureté dans un ensemble aromatique harmonieux. Sa rémanence et sa fraîcheur en bouche sont remarquables. Plus tendue et structurée que la 728 cette "Cuvée n°729" possède cependant un peu moins de gras et de profondeur, ce qui est logique compte tenu de la différence qualitative entre les vendanges 2000 et 2001. Il est réellement difficile de faire une hiérarchie entre les cuvées 728 et 729, chacune ayant son propre registre d’expression. La 728 possède peut être une plus grande aptitude au long vieillissement. Seule certitude les deux premières cuvées d’assemblage de terroirs sans année de Jacquesson se situent au sommet des Brut Sans Année, validant en beauté le concept et les efforts qualitatifs consentis à la vigne et en cave.



Aucun commentaire

Un site du portail Affinite-sante.com | Informations légales | Webmaster | Faire connaître à un ami
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.