Association des Professionnels de Santé Amateurs de Vin
  • Bienvenue

LES VINS (4539)

Recherche

          Recherche avancée


Domaine : Nicolas Cuvée : Napoléon
Appellation : Jerez de la Frontera Millésime : 1769
 
Cette bouteille de Jerez millésimée 1769 a été placée en clôture d’une belle dégustation en 1995. Sortie des caves Nicolas, elle était la bouteille la plus chère du catalogue dans les années 30, ce qui démontre l’engouement pour ce type de vin dans le passé. Et pourtant, dans ce catalogue il y avait des Romanée Conti 1875, des Lafite 1858, des Yquem 1864 etc...Ce 1769 est un millésime historique, car il s’agit, comme l’indique le nom de la cuvée, de l’année de naissance de l’Aiglon. Est ce un vin de cépage Palomino, de PX ou de muscat ? Mystère... La robe de ce Jerez de près de 230 ans est brune, ambre très foncé. Malheureusement, si le nez était puissant et d’un rancio plutôt typé Jerez, agréable et relativement sain, la bouche était horrible, le vin étant totalement imbuvable, même en y mettant toute la bonne volonté qu’un tel monument historique le demandait. Ainsi même les vins de Jerez ont une fin...Peut être qu’une autre bouteille de ce vin possède encore de la vie ? On se console en pensant aux gens qui ont élaboré ce vin et à leur mode de vie de l’époque...On a là un grand raccourci de l’histoire dans un simple verre de vin. C’est déjà en soi un grand moment d’émotion, qui repose la question de savoir s’il faut boire les vins avant qu’ils ne passent ou s’ils faut les conserver en tant que pièces plus ou moins vivantes de musée. Personnellement je pense qu’il faut les boire pour se faire une idée du style des vins et de leur capacité de conservation. Parailleurs, conserver les bouteilles vides est tout aussi intéressant que les pleines au titre de l’aspect historique.



Aucun commentaire

Un site du portail Affinite-sante.com | Informations légales | Webmaster | Faire connaître à un ami
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.